Colette et Champagne: Les Veilles de la Vigne

by amantduvin

La Dame qui Chante

Enfin, enfin, je l’atteignis, quand elle abordait le buffet, île fortunée, chargée de fuits et de fleurs, scintillante de cristaux et de vins pailletés.

Elle étendit la main, et je me précipitai, mes doigts tremblants offrant une coupe pleine …

Mais elle m’ecarta sans ménagement et me dit, atteignant une bouteille de bordeaux: “Merci bien, monsieur, mais le champagne m’est contraire surtout lorsque je sors de chanter. Il me retombe sur les jambes. Surtout que les messieurs et dames veulent que je leur chante encore “La vie et l’amore d’une femme”, vous pensez …”

Et sa grande bouche – grotte d’ogre oh niche l’oiseau merveilleux – se referma sur un cristal fin qu’elle eût, d’un sourire, broyé en éclats.

Je ne ressentis point de doleur, ni de colére. J’avais retenu seulement ceci: elle allait chanter encore … J’attendis, respecteux, qu’elle eût vidé un autre verre de bordeaux, qu’elle eût, d’un geste qui récure, essuyé les ailes de son nez, les coins déplorables de ses lévres, aéré ses aiselles mouillées, aplati son ventre d’une tape sévère et affermi sur son front le “devant” postiche de ses cheveaux oxygénés.

J’attendis, résigne, meutri, mais pleine d’espoir, que le miracle de sa voix me le rendit …

Advertisements